SCRIPT 2:

Le Daltonisme chez l'Enfant

Est-il daltonien ?

Mal connu, le daltonisme se caractérise pour un trouble plus ou moins important dans la vision et la reconnaissance des couleurs. Voici comment l’identifier.

On sait déjà beaucoup de choses sur cette pathologie, mais pas encore assez pour pouvoir soulager les personnes qui en souffrent. Toutefois, ses manifestations sont presque toujours les mêmes et, très tôt, il est possible de savoir si son enfant est daltonien.

Qu'est-ce que le daltonisme ?
Le daltonisme touche principalement les garçons et c’est la mère qui transmet le gène à son petit.

La caractéristique du daltonisme est l’absence de perception du rouge et du vert. Pour le daltonien, il n’y a aucune différence entre ces deux couleurs.
Par exemple : il ne repèrera pas un colimaçon rouge sur un fond vert, mais verra une surface uniforme. Face aux autres teintes, il distinguera des nuances, mais toujours dans les tons gris ou marron. Enfin le daltonien sera totalement indifférent à un coucher de soleil qu’il voit gris, ne pourra pas différencier une tomate verte d’une tomate mûre ou un jus de citron d’un coca-cola.

Comment et quand le diagnostiquer ?
C’est en général vers l’âge de 6 ans, à l’occasion de l’examen obligatoire de la vision, que le daltonisme est détecté.

Mais les différents tests qui permettent de déceler ce dysfonctionnement peuvent être pratiqués dès l’âge de 3 ans.
Certains tests sont présentés à l’enfant sous forme de jeux. Il existe également un test mécanique et des tests qui reposent sur des planches et des dessins.

Le test le plus célèbre et le plus couramment pratiqué est celui d’Ishihara. Mis au point au début du siècle, il contient, au minimum, une dizaine de planches représentant des lettres et des chiffres orangés sur fond vert, des chiffres sur fond orange…

Bon à savoir
Le daltonisme n’a aucune incidence importante sur le développement de l’enfant. Toutefois, il risque d’être gêné à l’école lorsqu’il devra choisir la couleur d’un crayon ou encore interpréter certaines réactions en cours de chimie.

Attention aussi aux dangers de la rue.
Ne distinguant pas le rouge du vert, il vous faudra lui apprendre à traverser en lui indiquant la position du feu vert par rapport au rouge et en distinguant le petit bonhomme qui marche de celui qui est l’arrêt.

Informez-le aussi que certains métiers lui seront interdits : vétérinaire, électricien, les métiers liés aux transports, ou encore ceux liés à la sécurité (policier, pompier…) et ce, même si cela est parfois difficile à accepter pour un petit garçon à la vocation précoce.

Types de dyschromatopsie
Deutéranopie
: absence de la rétine des cônes de réception au vert ; les personnes affectées sont incapables de différencier le rouge du vert. C'est la forme la plus commune de daltonisme, celle-là même qui frappait John Dalton (Le diagnostic de deutéranopie chez celui-ci fut confirmé en 1995, plus de 150 ans après sa mort, par analyse de l'ADN prélevé sur un de ses globes oculaires préservé jusqu'à nous). Les autres formes de déficience des couleurs ne sont des daltonismes que par abus de langage.

Deutéranomalie : présence d'une mutation du pigment de la perception du vert ; la sensibilité à cette couleur est diminuée. Constitue la majorité (environ la moitié) des anomalies congénitales de la vision des couleurs.

Protanopie : absence des récepteurs rétinaux au rouge ; cette couleur est indétectable par le sujet.

Protanomalie : présence d'une mutation du pigment de la vision du rouge ; la sensibilité à cette couleur est diminuée.

Tritanopie : absence des récepteurs rétinaux au bleu ; cette couleur est indétectable par le sujet.

Tritanomalie : présence d'une mutation du pigment de la vision du bleu ; la sensibilité à cette couleur est diminuée.

La dyschromatopsie rouge-vert atteint principalement le sexe masculin, les gènes commandant les récepteurs à ces couleurs se situant sur le chromosome X, que les hommes possèdent en un seul exemplaire (XY) et les femmes en deux (XX). Ce gène étant récessif, les femmes ne seront daltoniennes que si leurs deux chromosomes X sont déficients, tandis que les hommes seront atteint dès lors que leur seul chromosome X l'est. Les femmes sont donc plus prédisposées à posséder 3 types de cônes, ce qui permet une vision complète en trichromie

1 vote. Moyenne 2.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Lilypie 1er anniversaire Ticker

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×