SCRIPT 2:

les méthodes d'accouchement

LES DIFFéRENTES MéTHODES DE PRéPARATION à LA NAISSANCE

 

Il en existe plusieurs et il est souvent difficile de savoir laquelle choisir. En voici un résumé afin de faire connaissance avec toutes ces pratiques.

La psychoprophylaxie
Cette méthode est la plus connue et la plus pratiquée en France. Elle est souvent appelée "préparation à l'accouchement sans douleur", aujourd'hui appelé "Préparation à la naissance". (renseignements à la maternité ou auprès de sages femmes libérale. Réseau des sages femmes)
Elle présente l'avantage de se faire tard dans la grossesse, vers le septième mois, et permet aux femmes qui travaillent de suivre les cours. Mise au point dans les années 50, cette méthode fut une vraie révolution pour les mamans, qui n’étaient à cette époque pas du tout renseignées sur l’accouchement.

La préparation est axée autour de plusieurs pôles: l'information, la respiration, la gym douce et la relaxation. Il s’agit également de prendre contact avec l’équipe médicale qui va vous accoucher (sage femme et médecin). Le papa peut assister et participer aux cours.

Elle est basée sur huit cours de préparation à l'accouchement souvent dispensés par les sages-femmes en une partie théorique et une partie pratique. La partie théorique présente concrètement ce qu’est l’accouchement (anatomie, domaine médical, etc). La partie technique donne des méthodes pour diminuer la douleur.
Durant ces cours il vous est expliqué tout ce qui se passe dans votre corps lors de l'accouchement, quand partir à la maternité... Quelques exercices vous sont proposés afin de bien vous préparer à l'accouchement. Vous aurez surement aussi l'opportunité de visiter les salles d'accouchement ou le bloc obstétrical. Des explications vous seront donnés sur les différents modes d'accouchement, le matériel...
Elle vous permet d'avoir des bonnes connaissances sur le déroulement de l'accouchement, elle vous apprend à bien vous contrôler et cela permet d'atténuer la douleur.

En gros, c'est ce que relate ce site avec en plus une bonne interactivité avec la sage-femme et surtout d'autres femmes dans la même situation que vous.
Cette préparation a l’avantage d’être remboursée par la sécurité sociale et est proposée par toutes les maternités.


La sophrologie
Cette méthode est basée sur la respiration et la relaxation. Elle commence en début de grossesse (4° mois) et se compose d'environ huit séances. Vous trouverez des renseignements sur www.sophrologie.com)
Durant ces séances, on vous apprend à vous relaxer en maîtrisant votre respiration, en relâchant tous vos muscles petit à petit. On vous apprendra également à visualiser de façon positive l'arrivée de votre bébé. Il vous sera demandé de vous entraîner à la maison pour que les bienfaits de la sophrologie soit vraiment efficaces.

La sophrologie est dispensée par des sages femmes libérales, formée dans ce domaine. et apprend à la future maman à se détendre et se relaxer : on l’aide à entrer dans un état proche du sommeil pour détendre son corps au maximum.
L’inconvénient est que le papa n’a pas vraiment sa place lors de ces cours, car le travail est assez individuel. Rien ne l’empêche cependant d’y assister.

Les cours sont remboursables à 70% jusqu’au 6°mois de grossesse et à 100% ensuite. On peut faire autant de séances que l’on veut mais seules 8 peuvent être remboursées.


L'haptonomie
Cette méthode est encore peu connue (information sur www.haptonomy.org) C'est un accompagnement plus qu'une préparation à l'accouchement. Elle est basée sur le touché et à l'avantage de faire participer activement le futur papa à la grossesse. Elle se commence tôt car dès le quatrième mois la présence du bébé devient palpable.
Par le touché la maman, comme le papa, peuvent inciter l'enfant à bouger, à se placer de telle ou telle façon... La maman pourra apprendre à le faire bouger à l'intérieur de son ventre en réalisant des mouvements ou des bercements ; ceci afin de faire prendre, au bébé, une position plus confortable pour elle comme pour lui.

Cette méthode à l'avantage de créer un lien supplémentaire entre le bébé et ses parents bien avant la naissance et se prolonge bien aprés la naissance.
Les séances se déroulent avec un haptothérapeute, c’est à dire une sage femme, un gynécologue ou un psychothérapeute formé à l’haptonomie. Le thérapeute va guider les parents dans les contacts avec le bébé pour qu’il se sente désiré et accueilli.
L’avantage de cette préparation est qu’elle permet au papa de devenir pleinement acteur de la grossesse, en ressentant son bébé bouger, alors que beaucoup de papas se sentent un peu à l’écart pendant la grossesse.

Le remboursement n’est pas aussi complet que pour les autres cours: la sécurité sociale rembourse sur le tarif de base (29 euros pour une sage femme et 35 euros pour un gynécologue obstétricien). Si l’haptothérapeute ne fait pas partie du corps médical, aucun remboursement n’est effectué.


Le chant prénatal
Cette méthode est basée, bien sûr, sur le chant. Elle permet d'apprendre à contrôler son souffle de façon agréable, de se relaxer. Par différentes vocalises, vous apprenez à respirer en sollicitant vos muscles, en les relâchant...
Cette méthode a également l'avantage d'apprendre des mélodies relaxantes qui pourront être réutilisées après la naissance de votre bébé pour le calmer.

Voici une explication plus complète du Dr. Alexandre Sacha CATOIRE :
"Le fœtus, dans le ventre de sa maman, reçoit vos vibrations sonores des chansons, votre voix sera pour lui le seul repère qui ne changera pas entre sa vie in utero et sa vie de nouveau-né... Par la suite, il reconnaîtra et s'apaisera à l'écoute des chants qu'il a entendus dans votre ventre...
...Le chant prénatal va vous permettre de mieux vivre votre grossesse, de mieux préparer votre accouchement, physiquement et psychologiquement, de communiquer très tôt avec votre enfant, d'introduire dans cette relation vos autres enfants et ceux que vous chérissez et ainsi de préparer votre bébé à sa vie prochaine.

Basé sur la respiration et la communication, le chant provoque des vibrations chez le bébé. En émettant des sons graves, les mamans arrivent à mieux gérer les contractions et diminuer ainsi la douleur.
Les cours sont donnés par une sage femme ou un professeur de chant qui aide les futures mamans à ouvrir leur cage thoracique et à mieux respirer. Le papa peut tout à fait assister au cours, il ne pourra que mieux aider sa compagne à chanter lors de l’accouchement!
En travaillant votre voix, vous allez apprendre à respirer convenablement, à améliorer certaines positions de votre corps et à assouplir votre bassin. Le chant est un art qui vous permettra d'aspirer à un certain équilibre. Au moment de l'accouchement, le chant est utile pour que vous puissiez trouver votre souffle au moment des contractions, en utilisant des sons graves qui abaissent le seuil de la douleur. Un bon cours doit comporter des vocalises."
L’avantage est que la méthode est assez joyeuse et procure une réelle relaxation. La maman pourra aussi continuer le chant après l’accouchement pour la rééducation du périnée et des abdominaux.

Le prix est très variable: les cours sont parfois gratuits, mais ceux qui sont payant ne sont pas remboursés.


Le yoga
Elle se commence tôt dans la grossesse, vers le quatrième mois.(voir www.fidhy.asso.fr) Elle permet d'apprendre à se relâcher totalement au niveau musculaire, de se détendre. Elle amène un mieux être et est un ressourceur d'énergie. Le yoga permet aussi de soulager certains des troubles fréquents chez la femme enceinte comme les jambes lourdes ou les maux de dos.
Inspiré de la philosophie orientale, le yoga vise à créer une harmonie totale entre le corps et l’esprit. Les cours sont donnés par une sage femme ou un professeur de yoga formé aux cours pour la grossesse. Comme dans les cours de yoga traditionnels, il s’agit de prendre plusieurs postures, en repassant par la position allongée entre chacune d’entre elles, le tout en respirant par le ventre.

C'est une bonne méthode pour faire un véritable travail sur soi tant physique que psychique. De plus, il est possible de continuer le yoga après l'accouchement.
Mais ici, le papa n’a pas sa place, il ne pourra aider en rien la future maman.

La sécurité sociale rembourse 8 séances.


La gym en piscine
Pour cette préparation, il est nécessaire d'avoir un certificat médical mentionnant qu'il n'y a aucune contre-indication à cette préparation. (informations sur www.fael.asso.fr)
Cette préparation se fait dans une piscine avec exclusivement des futures mamans. On vous fait faire des exercices pour tonifier votre corps, on vous apprend à maîtriser votre souffle... L'eau permet en outre de ne plus sentir les effets de la pesanteur et de vous détendre totalement. Evidemment, il vaut mieux ne pas avoir peur de l’eau, mais il n’est pas nécessaire de savoir nager.
L’eau chauffée entre 28 et 32° permet à la maman de se relaxer et de soulager d’éventuels maux de dos ou les jambes lourdes. Les mouvements de préparation à l’accouchement sont rendus plus faciles que sur la terre ferme. Le papa est bienvenu lors des séances, même si sa participation se limitera aux temps de relaxation.

Le mauvais point de la préparation en piscine est qu’elle n’est pas remboursée par la sécurité sociale. Il faut donc payer le prix fort : un abonnement qui s’élève en moyenne à 23 euros, ensuite les séances se payent au fur et à mesure, et coûtent environ 8 euros.

Vous pourrez toujours continuer à faire des exercice après l'accouchement afin de reprendre votre taille de jeune fille.

2 votes. Moyenne 2.50 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Lilypie 1er anniversaire Ticker

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×